Assemblée générale des Verts neuchâtelois : vague verte et après ?

Après le succès des Verts neuchâtelois lors des élections fédérales du 20 octobre dernier, le parti cantonal a réuni ses membres ce mercredi soir à l’Hôtel des Communes des Geneveys-sur-Coffrane. Après avoir accepté un budget 2020 plus que favorable, les Verts neuchâtelois ont évoqué les prochains défis à venir : élections communales en juin prochain et neutralité carbone à moyen terme.

Il est des assemblées générales plus agréables que d’autres. Réunis ce mercredi soir aux Geneveys-sur-Coffrane, les Verts neuchâtelois, gonflés à bloc suite aux résultats des élections fédérales dépassant toutes leurs attentes, ont tenu à féliciter chaleureusement leurs nouveaux élus sous la Coupole, Fabien Fivaz et Céline Vara ainsi que leur colistier/ère, Roby Tschopp et Veronika Pantillon pour leur campagne menée avec intelligence et passion. Ils ont ensuite adopté, à l’unanimité, un budget 2020 teinté de noir.

Le parti écologiste se concentre désormais sur les prochains défis à venir : les élections communales de juin prochain, durant lesquelles les Verts neuchâtelois comptent bien augmenter le nombre de leurs élu-e-s, avec, pour objectif perpétuel, la défense de l’environnement ici et maintenant. Cela passe, en toute cohérence, par une société « décarbonée », notamment grâce à une vision de la mobilité basée sur un transfert modal écologique. Les Verts neuchâtelois ont ainsi pris position sur les voitures électriques et ont proposé cinq recommandations en matière de mobilité. En outre, ils estiment que l’interdiction d’immatriculation des voitures 100% thermiques dès 2022 serait une mesure aussi courageuse que nécessaire pour réduire significativement l’impact environnemental de la mobilité d’ici 2035.

Lire le communiqué au format PDF