Assemblée générale ordinaire des Verts neuchâtelois : les femmes et l’université d’été à l’honneur

Les Verts neuchâtelois, ont tenu, ce samedi 18 mai à Cornaux, leur assemblée générale ordinaire de printemps. Pour les membres présent-e-s, il a notamment été question d’approuver des comptes 2018 équilibrés, ainsi que de renouveler leur Comité cantonal. L’éco-féminisme, la grève des femmes* et les élections fédérales de cet automne étaient également à l’ordre du jour, tout comme l’organisation d’une Université des Verts à Vaumarcus en août prochain.

Réunis en assemblée générale ce samedi à Cornaux, les Verts neuchâtelois n’ont pas boudé leur plaisir d’approuver des comptes 2018 largement dans le noir, ni d’élire à l’unanimité leurs représentant-e-s au Comité cantonal pour une durée de deux ans.

Une fois ces formalités accomplies, le parti écologiste s’est penché sur la question encore méconnue, mais ô combien dans l’air du temps, de l’éco-féminisme. En effet, il est maintenant évident que les luttes écologistes et féministes doivent converger dans le but de remettre la vie  au centre de nos priorités pour plus de respect, de bien-être et d’égalité. Les Verts en ont profité pour rappeler que des hommes* du parti se mettront à disposition des femmes* le 14 juin, notamment afin de prendre en charge leurs enfants à la sortie des écoles, leur permettant ainsi de pouvoir participer pleinement à la grève des femmes.*

Un point sur les élections fédérales a permis au le président des Verts, Patrick Herrmann, de rappeler que la Gauche partait unie dans le but d’obtenir un 3ème siège au National et donc de ravir l’un des deux sièges actuellement occupé par la Droite.

Les membres présent-e-s ont également été informé-e-s de l’organisation les 16, 17 et 18 août prochains d’une Université d’été des Verts neuchâtelois. L’événement prendra ses quartiers au camp de Vaumarcus. La quinzaine d’intervenant-e-s présent-e-s s’exprimera sur le thème : « La transition écologique et solidaire : quels moyens d’action concrets ? »

Enfin, les membres des Verts neuchâtelois ont profité d’une petite balade le long de la Vieille Thielle pour en découvrir les richesses, notamment en termes de biodiversité. Un trésor à protéger coûte que coûte. La journée s’est terminée par la présentation d’une agroforesterie située à Cornaux.

*toute personne se reconnaissant dans le genre cité

Lire le communiqué au format PDF