BUDGET 2019 de l’État : Encore et toujours au détriment des plus démunis !

La députation Verte sera partagée sur l’acceptation du budget 2019. Si les mécanismes financiers sont respectés, les coupes budgétaires se font encore et toujours sur le dos des plus pauvres, tels que les bénéficiaires des subsides ou les résident-e-s en EMS. De plus, les difficultés à comparer ce budget aux précédents et l’absence de transparence du gouvernement sur les mesures d’économies effectuées n’ont guère été appréciées par les Verts.

Le budget 2019 de l’État de Neuchâtel est en demi-teinte. Il respecte les mécanismes financiers, avec un déficit prévu d’environ 18 millions de francs. Mais pour y parvenir, le Conseil d’État propose un certain nombre d’économies que les Verts ne soutiennent pas.

Alors que les primes d’assurance-maladie augmentent années après années, les montants des subsides diminuent une nouvelle fois. Près de 5’000 neuchâteloises et neuchâtelois perdront ainsi leurs subsides, sous couvert de lisser les effets de seuil. Le gouvernement prend donc aux familles et personnes à modestes revenus pour donner aux plus pauvres.

Dans le même ordre d’idées, le Conseil d’État diminuera encore fois les dépenses personnelles des bénéficiaires de prestations complémentaires dans les EMS. Ces économies répétées sur le dos des plus démunis sont, pour les Verts, simplement inadmissibles.

Le compromis qui s’est dessiné en commission des finances permettra d’atténuer ces coupes, mais ne suffira pas à dégager une majorité claire prête à accepter ce budget 2019 parmi la députation Verte. Certain-e-s député-e-s Vert-e-s estimant que ces économies sur les plus faibles vont trop loin.

Les Verts regrettent également les coupes prévues dans les transports publics : en 2019 en pressurant les compagnies de transport, mais surtout dans la planification financière qui prévoit des économies importantes dès 2020. Les sommes dégagées lors du passage en Grandes Lignes doivent être réinvesties dans les TP !

Enfin, le budget « nouvelle mise en page et nouvelles rubriques comptables » a rendu le travail d’analyse du budget, en particulier la comparaison avec les budgets précédents, extrêmement compliqué. Les Verts le regrettent, tout comme ils regrettent le fait que le Conseil d’État ait passé sous silence les mesures d’économies qui permettent d’atteindre le résultat proposé.

Communiqué de presse au format PDF