Ce qu’on a fait pour vous depuis 2016

Sauvons le Centre sportif!

Afin de dynamiser son fonctionnement, renforcer son attractivité et consolider sa viabilité, notre postulat «Plan de sauvetage du Centre sportif régional» a été accepté pour prospecter divers axes d’amélioration. Les études sur un développement stratégique ont été initiées dès 2017 et plusieurs aménagements sont en cours.

Mobilisons-nous!

En complément à une pétition citoyenne en faveur d’une famille de ressortissants d’Ukraine, installée à Noiraigue, une résolution a été présentée pour que la commune soutienne la demande de renouvellement du permis de séjour et que la décision actuelle de renvoi prise par les instances fédérales soit suspendue. Malheureusement, le projet de résolution a été refusé par la majorité bourgeoise au Conseil général.

Nous nous sommes également mobilisé-e-s dans le cadre de l’initiative cantonale pour bénéficier de la gratuité des transports publics. Plus de 200 Vallonnières et Valloniers nous ont soutenu-e-s par leur signature.

Gouverner, c’est prévoir!

Les finances communales se sont éloignées de l’équilibre, avec un déficit budgétaire oscillant entre 2,5 et 3,5 millions de francs durant ces dernières années. L’endettement augmente et les pertes cumulées s’élèvent à 3,3 millions pour la période 2016-2019, avec des perspectives difficiles.
Notre groupe plaide pour une politique d’investissements véritablement raisonnable et cohérente, et demande que des pistes d’amélioration structurelle sur le moyen terme soient trouvées pour atténuer ces déficits récurrents.

Soyons actifs/ves et responsables!

Notre groupe a accepté environ les trois quarts des rapports, demandes de crédits, investissements ou arrêtés soumis par le Conseil communal depuis 2016. Dans l’optique d’un développement plus durable et raisonné, notre groupe a néanmoins formulé de multiples contre-propositions et amendements ou des refus. A titre d’exemple, citons la proposition de ramener le taux d’activité des membres du Conseil communal à 80% (au lieu de 100% actuellement); la subvention supplémentaire au télésiège à La Robella-Buttes ou un nouveau prêt complémentaire à la patinoire à Fleurier; le non-sens du pavage superflu du parking situé au centre du village de Travers etc.

Respectons la vie!

Dans notre belle contrée, le tir aux pigeons avec une carabine est encore autorisé pour les effaroucher ou les «réguler» (une cinquantaine d’oiseaux tués par année!), car leurs nuisances agacent. Cette pratique indigne au 21ème siècle doit être bannie; la vie est le bien le plus précieux pour les êtres humains tout comme pour les animaux et les plantes. Notre groupe a déposé une interpellation pour que cesse le tir aux pigeons à Val-de-Travers.