Votations fédérales: Un sans faute des Verts neuchâtelois … à Neuchâtel!

Les Verts neuchâtelois se réjouissent particulièrement du taux de participation ainsi que des résultats des votations au niveau cantonal. Ceux-ci montrent à l’évidence l’adéquation d’une action politique verte et de gauche avec les aspirations de la population. Ils tiennent à remercier leurs deux représentants à Berne qui se sont magnifiquement engagés dans la campagne sur tous les objets, mais en particulier sur la loi sur la chasse pour Céline Vara et sur celui des avions de combat pour Fabien Fivaz.

Loi sur la chasse

  • Les VERTS se réjouissent que la population ait rejeté cette attaque de principe contre la protection des espèces et la biodiversité. Le Non ouvre la voie à une réglementation proportionnée du loup, sans affaiblir la protection de nombreuses autres espèces animales, mais au contraire en la renforçant.
  • Les VERTS plaideront au Parlement pour une nouvelle révision de la loi sur la chasse afin d’établir une réglementation fédérale des loups, sans en transférer la compétence aux cantons. En outre, la protection des troupeaux doit être renforcée afin de faciliter la cohabitation des animaux sauvages et de l’agriculture. Finalement, les points positifs incontestés du projet rejeté de loi sur la chasse devraient être repris dans la nouvelle révision.

Avions de combat

  • Les VERTS sont évidemment déçus du résultat obtenu par la plus petite marge.
  • Ils insistent d’autant plus sur un contrôle strict du budget. L’achat déjà hors de prix de ces avions de combat luxueux ne doit pas coûter davantage que la somme décidée par le Parlement et confirmée in extremis par la population. Ce vote ne doit pas nous faire oublier les vraies menaces qui pèsent sur notre pays : il est urgent d’investir contre la crise climatique. Nous observerons avec attention les partisans de cet achat qui ont affirmé que l’argent ainsi dépensé ne manquera pas dans la lutte contre la crise climatique !
  • Par le passé, divers scandales liés aux marchés publics ont entamé la confiance envers le DDPS. Les VERTS exerceront leur rôle de surveillance et exigeront une transparence totale dans tous les processus engagés.
  • Ils seront également très attentifs au pays d’origine du fabricant et à son impact potentiel sur la neutralité de la Suisse.

Initiative de résiliation

  • Les VERTS sont ravis qu’une claire majorité de la population et des cantons ait rejeté cette initiative isolationniste dangereuse.
  • Ce clair rejet de l’initiative est un Oui fort aux mesures d’accompagnement et à la poursuite de la voie bilatérale.
  • La prochaine étape est d’avancer dans nos relations avec l’UE avec un accord-cadre institutionnel, mais pas à n’importe quel prix. Le Conseil fédéral doit absolument clarifier les questions en suspens : garantir la protection des salaires et clarifier les questions autour des aides d’Etat. Pour ne pas négocier les mains vides, le Conseil Fédéral doit soutenir en contrepartie tout effort au niveau européen (et mondial) visant à réformer le système fiscal (imposition minimale, impôt numérique) et instaurer une meilleure entraide administrative en matière fiscale.

Bonus fiscal

  • Les VERTS se réjouissent que les citoyen-ne-s aient rejeté ce rabais fiscal inéquitable conçu par les partis bourgeois.
  • Les électrices et électeurs ne veulent pas d’allègement pour les familles les plus riches, mais un meilleur financement des places en crèche pour les enfants et de meilleures allocations familiales. Les VERTS continueront à œuvrer dans ce sens, car ces mesures permettent de manière générale de mieux concilier la vie professionnelle et familiale.
  • Nous sommes particulièrement heureux que nos arguments aient trouvé un écho favorable au-delà de notre propre camp. Ce vote rappelle aux partis bourgeois qu’il est indispensable de mieux prendre en compte les intérêts généraux de la population.
  • Nous sommes prêts à discuter une nouvelle fois de la version originale du projet de loi, qui prévoyait une augmentation des déductions fiscales pour les frais de garde d’enfants par des tiers. Les VERTS ont déjà plaidé dans ce sens au Parlement et sont toujours prêts à le faire. Mais une politique familiale moderne ne peut s’arrêter là. Pour rendre possible une répartition équitable des charges de travail rémunéré et non rémunéré au sein des familles, les frais de garde doivent être réduits pour toutes les familles. Pour les VERTS, les familles et la garde d’enfants font partie du service public. En outre, la participation des femmes au marché du travail doit être accrue notamment grâce à une imposition fiscale indépendante de l’état civil.

Congé paternité

  • Les VERTS se réjouissent du oui clair à un congé paternité de deux semaines. C’est un signal limpide des électrices et électeurs qui souhaitent une politique familiale plus progressiste. Il est donc temps de discuter enfin de l’introduction du congé parental.
  • Le congé parental n’est pas seulement dans l’intérêt des enfants et des parents, mais il est également judicieux sur le plan économique, car il ouvre la voie à une répartition équitable des tâches au sein de la famille et dans la vie professionnelle.
  • Le Oui au congé paternité pour tous les pères rend également de nombreuses PME plus attrayantes en tant qu’employeurs. Aujourd’hui, ce ne sont que les salariés de certains secteurs ou entreprises qui bénéficient d’un congé paternité offert de manière volontaire par certaines entreprises.
  • Les VERTS ont toujours été pionniers en matière de politique d’égalité et se sont engagés en faveur d’un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée et sont ravis de voir leur action confirmée par le désir de la population.

Contacts :

Patrick Herrmann, président des Verts NE
patrick.herrmann.gc@ne.ch, 079 320 16 28

Laurent Debrot, secrétaire cantonal ad interim
verts-ne@bluewin.ch, 079 322 57 41

Communiqué de presse au format pdf

CP VertsNE-votations féd du 27.9.2020