Élection complémentaire à l’exécutif de Milvignes : Des Verts qui ont le vent en poupe ou une Grappe en fin de vie ?

Le groupe PS-Les Verts maintient la candidature de Madame Roxane Kurowiak à l’élection complémentaire au Conseil communal de Milvignes ce jeudi 14 mai et invite La Grappe à retirer son candidat.

C’est avec étonnement que le groupe PS – Les Verts de Milvignes a pris connaissance de la candidature d’un membre de la Grappe à l’élection complémentaire de l’exécutif de la commune, qui se déroulera ce jeudi 14 mai à la salle polyvalente d’Auvernier. Pour la gauche, cette candidature de La Grappe traduit une volonté évidente de bloquer l’avancée des Verts, plébiscités par la population lors des dernières élections fédérales au profit de leur groupe communal sur le point de disparaître du paysage politique de la Commune.

En effet, dans leur communiqué de presse, La Grappe rappelle que « Faute d’une relève suffisamment nombreuse, [elle] a décidé de se dissoudre au terme de cette législature […] ». Puis elle ajoute que, de ce fait, elle aurait souhaité que le siège laissé vacant dès le 1er juillet par son Conseiller communal, Yanick Bussy, suite à sa démission, ne soit pas repourvu jusqu’à la fin de la législature. Or, ne présenter aucun candidat est, pour le groupe PS – Les Verts, totalement irresponsable dans le contexte inhabituel lié au Covid-19 que nous traversons. C’est pourquoi la gauche a proposé une candidature de qualité en la personne de Roxane Kurowiak.

Suite à l’annonce de cette candidature, La Grappe a fait volte-face et s’est mise à revendiquer sa légitimité à conserver « son » siège à l’exécutif. Cette légitimité aurait pu l’être si – et seulement si – cette candidature s’inscrivait dans la durée avec une volonté annoncée de présenter une liste forte aux élections d’automne, permettant ainsi de prolonger le mandat de son éventuel futur Conseiller communal. Or, il n’en est rien. La Grappe présente une candidature alibi qui occupera « son » siège durant 6 mois, avant de disparaître, dans le seul but d’empêcher tout autre groupement ou parti politique d’œuvrer dans la durée pour « défendre les intérêts de la population communale ».

Le Conseil communal doit être représentatif des choix de la population. Avec la dissolution annoncée de La Grappe  et  13 sièges au Conseil général, le groupe PS – Les Verts est légitimé à revendiquer un deuxième siège à l’exécutif. De plus, les Verts sont le seul parti présent au Conseil général à ne pas avoir de représentant au Conseil communal, alors même que la population les a plébiscités dans la commune à hauteur de 20% lors des dernières élections fédérales.

Le groupe PS – Les Verts estime qu’il est temps pour La Grappe, en manque de relève, de céder sa place à l’exécutif en étant satisfaite du devoir accompli. Ce faisant, La Grappe permettra l’élection d’une candidate issue du seul parti politique communal non encore représenté à l’exécutif, alors même qu’il est soutenu par la population dans les urnes et dans la rue.

Communiqué de presse au format PDF : CP_PSV_R.K._VS_P.E._CC_Milvignes_20200513