Grand Conseil neuchâtelois: Laurent Debrot, doyen de fonction de la 50e législature

Après 22 années à siéger au Grand Conseil neuchâtelois, Laurent Debrot devient le premier député vert à endosser le rôle de doyen de fonction. En cette journée d’inauguration de la 50e législature, il a eu l’honneur d’adresser un message de bienvenue aux nouvelles et nouveaux élu-e-s avec pour maîtres mots : cohésion et mobilité. 

Un culte. Une montée au Château. Quelques coups de canons. Et la fierté de promettre de défendre au mieux les intérêts du peuple. Entourée du nouveau doyen de fonction, le député écologiste Laurent Debrot, la délégation verte composée de 16 nouvelles élues et élus et leurs 6 suppléants, n’a jamais été aussi nombreuse à prêter serment en ce jour d’inauguration de la nouvelle législature.

Une législature qui s’ouvre dans un contexte politique menaçant une cohésion cantonale déjà affaiblie. Dans son discours de bienvenue, Laurent Debrot n’a pas manqué de dénoncer le lancement du référendum contre le report de l’harmonisation de l’impôt des frontaliers entre les communes. Dès lors, il invite les nouvelles et nouveaux élu-e-s à « (…) condamner ces réflexes régionalistes qui mettent le feu à la cohésion cantonale. »

Mais cette législature est aussi celle du renouveau et de l’innovation. Durant les quatre prochaines années, les député-e-s vert-e-s ne manqueront pas de mener une politique active au sein du Grand Conseil. Ils proposeront, entre autres, de rendre les transports publics neuchâtelois entièrement gratuits !

Discours de Laurent Debrot

Lire le communiqué au format PDF