Les Vert-e-s demandent aux communes d’agir en faveur du climat !

En écho au rapport du GIEC paru le 9 août, les Vert-e-s neuchâtelois-es passent  une nouvelle fois à l’action et déposent conjointement dans les Conseils généraux des communes neuchâteloises, la même motion pour une neutralité climatique dès 2040.

La crise sanitaire a éclipsé ces derniers mois l’enjeu climatique. Or, la publication, le 9 août dernier, du nouveau rapport du GIEC nous rappelle avec vivacité que le dérèglement climatique est plus que jamais une réalité. Le tableau dressé par les climatologues est sans appel : notre planète se réchauffe à une vitesse sans précédent ; elle s’est ainsi déjà réchauffée de près de 1,1°C depuis la révolution industrielle. Une hausse globale de 1,5°C devrait même être atteinte d’ici la fin de la décennie ! La force et la récurrence des évènements météorologiques extrêmes sont ainsi appelées à augmenter. En Suisse, la fonte des glaciers est le triste symbole de cette augmentation de température. Dans l’Arc jurassien, le dérèglement climatique se manifeste depuis plusieurs années plus discrètement par la mort de milliers d’arbres. Dans le Canton de Neuchâtel, les étés semblent à présent se caractériser par des évènements météorologiques de plus en plus catastrophiques, à l’exemple de la crue dévastatrice du Ruhaut à Cressier en juin dernier ou encore de celle du Ruz Chasseran en 2019 à Val-de-Ruz. Des événements qui devraient être hors-norme semblent à présent devenir la règle. Les effets du dérèglement climatique sont donc davantage concrets pour la population. Les autorités locales sont à ce titre aux premières loges pour le constater.

Pour les Vert-e-s neuchâtelois-es, les communes situées au plus proche du terrain ont réellement un rôle actif à jouer dans la protection du climat. Elles doivent devenir des exemples à suivre tant par les citoyennes et les citoyens que par les autres niveaux institutionnels politiques suisses. Aussi, fort-e-s de leur ancrage dans les législatifs communaux, les Vert-e-s vont déposer une motion commune dans chacun des Conseils généraux où ils/elles sont représenté-es. En suivant la maxime « Agir local, penser global », cette motion exige que les autorités s’engagent à décarboner totalement l’activité communale d’ici 2040 et de moitié d’ici 2030. Les Vert-e-s désirent ainsi engager leur commune sur la voie de la transition écologique.

Lire le communiqué au format PDF