Il est urgent d’agir!

Le rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) publié aujourd’hui est clair : nous devons agir immédiatement pour prévenir au mieux les conséquences incontrôlables et dévastatrices de la crise climatique.

Les Vert-e-s s’engagent pour que le Parlement mette en œuvre les éléments incontestés de la loi sur le CO2 : des mesures pour une place financière respectueuse du climat, la création d’un fonds climat destiné à encourager la protection du climat ou encore plaçant des limites d’émissions de CO2 pour les véhicules. De plus, les Vert-e-s font de nouvelles propositions qui tiennent compte des critiques à l’encontre de la loi sur le CO2 rejetée dans les urnes. A l’avenir, les investissements dans la protection du climat doivent être soutenus grâce à des fonds de l’État et non plus grâce aux recettes issues de taxes incitatives. Les Vert-e-s ont obtenu un premier succès dans leurs efforts lors de la session d’été du Parlement. Le Conseil national a en effet approuvé une initiative parlementaire visant à promouvoir plus fortement les énergies renouvelables. Grâce à elle, l’équivalent énergétique de trois centrales nucléaires pourra être remplacé par des énergies renouvelables.