Retrait de l’initiative « Rives pour toutes et tous » au profit du contre-projet

Les Verts neuchâtelois sont satisfaits du contre-projet indirect à l’initiative « Rives pour toutes et tous » voté à une large majorité par le Grand Conseil neuchâtelois le 26 janvier dernier. Le crédit d’engagement de 2’400’000 francs visant l’optimisation du sentier du Lac dans le sens voulu par le Plan directeur des Rives, ceci dans un délai de 5 ans, a convaincu le comité d’initiative de retirer son initiative au profit de ce contre-projet.

L’initiative « Rives pour toutes et tous » a été lancée en 2016 par les Verts neuchâtelois et a récolté plus de 5000 signatures en 6 mois. Le texte de cette initiative législative demande qu’un passage continu, aménagé et entretenu de deux mètres de large au moins soit garanti le long des lacs neuchâtelois ainsi qu’un délai de mise en conformité de deux ans. Pour rappel, autant la législation fédérale (LAT) que cantonale (LPGE) garantissent le droit à cet accès depuis de nombreuses années. Or, à ce jour, encore un tiers des rives du lac de Neuchâtel sont peu ou pas accessibles sur le territoire cantonal.

L’année suivant le dépôt de l’initiative, le canton sortait son Plan directeur des rives du lac de Neuchâtel qui pose notamment les bases d’un sentier continu. Se reposant sur ce document, le Conseil d’État proposait au Grand Conseil en septembre 2019 de se prononcer en défaveur de l’initiative « Rives pour toutes et tous ». Le 26 janvier 2021, le Grand Conseil a décidé de proposer un contre-projet indirect sous la forme d’un crédit d’engagement de 2.4 mio de francs sur cinq ans pour réaliser les tronçons manquants du sentier du Lac. Ainsi, le Canton de Neuchâtel dispose maintenant d’une planification directrice des rives ainsi que des moyens nécessaires pour sa mise en œuvre dans un délai acceptable.

Suite à ces décisions, le comité de l’initiative « Rives pour toutes et tous » s’est prononcé en faveur du retrait de leur initiative, jugeant que le contre-projet poursuivait la majorité des buts de l’initiative. L’initiative « Rives pour toutes et tous » allait certes plus loin en demandant l’aménagement d’un sentier sur les rives de tous les lacs du territoire cantonal et réclamait un délai de mise en œuvre de 2 ans. Cependant, c’est bien l’accès aux rives du lac de Neuchâtel qui était le plus problématique et le délai de 5 ans apparaît comme raisonnable. Ce retrait sera évidemment effectif seulement si le contre-projet n’est pas combattu par voie de référendum.

Les Verts se réjouissent des avancées réalisées grâce à leur texte. La finalisation du sentier du Lac constitue une décision historique pour le Canton de Neuchâtel et sa population, mais également au niveau suisse où l’accès aux rives des lacs est un véritable enjeu alors même que ce dernier est garanti dans la législation fédérale. Le comité d’initiative espère que ce projet inspirera d’autres collectivités et favorisera un meilleur accès aux rives dans tout le pays.

Le comité d’initiative va évidemment suivre avec attention les travaux de réalisation du sentier du Lac et s’assurera que ceux-ci soient conformes au projet accepté par le Grand Conseil. Les membres espèrent pouvoir se réunir dans cinq ans afin de parcourir le tracé dans son ensemble. Ils observeront également la situation sur les rives des autres lacs neuchâtelois.

Contacts :

Clarence Chollet, députée et membre du comité d’initiative, 078 602 94 92

Clarence Chollet

Chézard-St-Martin

Secrétariat cantonal, 032 852 07 26