Les objets Verts du Grand Conseil de mai 2018

Dans le cadre de la session des 29 et 30 mai 2018, le Grand Conseil neuchâtelois se positionnera sur plusieurs rapports, notamment celui relatif au programme de législature du Conseil d’Etat. Il sera amené à s’exprimer sur une résolution Verte demandant au Conseil Fédéral d’interdire la vente et l’utilisation de plantes invasives en Suisse, ainsi qu’un postulat pour la création d’une monnaie locale neuchâteloise.

La députation Verte soumettra également aux parlementaires neuchâtelois 2 projets de loi concernant le droit de pétition sur internet et la constitution d’une commission thématique sur la Mobilité, ainsi qu’un postulat Vert en faveur d’une valorisation pour l’économie cantonale de la transition énergétique. Elle proposera enfin un amendement au postulat du groupe UDC 18.135, de sorte à comptabiliser l’ensemble des travailleurs pendulaires résidant hors canton, et non seulement les frontaliers.

Le gouvernement, quand à lui, devra répondre à 3 interpellations Vertes, concernant la stratégie pour la mise en place du dossier électronique du patient, le bruit routier, et l’avenir de CCF Cargo dans le canton. Une question Verte lui sera aussi soumise à propos des contrôles du bien-être des animaux de ferme.

Rappelons enfin que les Verts sont à l’origine du dépôt d’un projet de loi PVS-PSN demandant un congé paternité de 20 jours pour les fonctionnaires de l’Etat.

Programme de législature du Conseil d’Etat 2018-2021

Fabien FIVAZ, député Vert. Commentaire sur le rapport du Conseil d’Etat.

« Le programme de législature du Conseil d’État ressemble à ceux des législatures précédentes. S’il présente des intentions louables en termes d’attractivité, de cohésion cantonale ou sociale, il ne questionne pas suffisamment les raisons des problématiques actuelles du canton de Neuchâtel. De plus, la plupart des ambitions affichées, comme un renforcement de la culture ou une formation de qualité, sont en contradiction avec les mesures d’économies proposées par le plan financier. Des raisons qui font que les Verts ne prendront pas en considération le programme de législature du Conseil d’État. »

Lutte contre les néophytes envahissantes : agir à la source !

Xavier CHALLANDES, député Vert. Résolution cantonale.

« Les plantes invasives sont un danger pour l’équilibre de nos écosystèmes. Certaines présentent également des risques pour la santé publique. Alors que les cantons et les communes suisses investissent chaque année des moyens lourds, en argent, en temps et en main d’oeuvre, pour tenter de les gérer, il apparaît contradictoire qu’une grande partie de ces espèces soit encore en vente et puisse être utilisée librement sur le territoire helvétique. »

Modification de la Loi sur le droit de pétition (LDPé)

Fabien FIVAZ, député Vert. Projet de loi.

« La récolte de signatures en ligne, à l’appui de pétitions, fait aujourd’hui partie des habitudes de la population. Malheureusement, il n’existe pas encore de base légale permettant la prise en compte de celles-ci. Dans un souci de meilleure représentation démocratique, nous devons adapter notre fonctionnement institutionnel aux nouvelles technologies et aux habitudes des citoyennes et citoyens. »

Constitution d’une commission thématique Mobilité

Fabien FIVAZ, député Vert. Projet de décret.

« Le Grand Conseil a tenté plusieurs fois de transformer la commission des infrastructures routières en commission chargée de l’ensemble des problématiques liées à la mobilité. Les Verts proposent que le parlement se prononce une fois pour toute sur cette question via un projet de décret. Les questions de mobilité, transports individuels motorisés, transports publics ou mobilité douce sont interdépendantes. Il est temps d’adapter le fonctionnement du Grand Conseil à la réalité. »

Pour une transparence de la part des entreprises sur le taux de travailleurs: amendement

Fabien FIVAZ, député Vert. Amendement au postulat du groupe UDC 18.135.

« La problématique que soulève l’UDC n’est en soit pas inintéressante. Les travailleuses et travailleurs vivant en dehors du canton posent des problèmes environnementaux et sociaux non négligeables. Ces problèmes ne sont d’ailleurs pas uniquement le fait des frontaliers. L’accès aux chiffres des entreprises, non pas dans le but de montrer du doigt les moutons noirs, mais de pouvoir mettre en place des politiques publiques adéquates est intéressante. C’est dans ce sens que les Verts ont amendé la proposition UDC. »

Dossier électronique du patient: le canton de Neuchâtel rejoindra-t-il l’association intercantonale romande CARA?

Brigitte NEUHAUS, députée Verte. Interpellation.

« Les cantons de Vaud, Genève, Valais – et bientôt Fribourg et Jura – se réunissent en une association intercantonale visant à mettre en œuvre le dossier électronique du patient en Romandie. Neuchâtel est le grand absent de cette plateforme collaborative à l’échelle romande. Or, pendant ce temps, un certain nombre d’inconnues subsistent quant à la stratégie du Conseil d’Etat. »

Beaucoup de bruit, peu d’action

Naomi HUMBERT, députée Verte. Interpellation.

« Le 31 mars dernier, le délai de l’ordonnance fédérale qui demande l’assainissement et les mesures d’isolation acoustique sur les routes est arrivé à son terme. Malgré plus de 30 ans de procédure, 46 km de routes de notre canton ne respectent toujours pas ces normes, selon la RTS. Les riverains subissant des nuisances sonores routières peuvent à présent porter plainte et être indemnisés – de quoi exercer une certaine pression sur l’Autorité exécutive pour atteindre enfin les objectifs légaux. »

1 Interpellation:

1 Question:

2 postulats:

1 modification de loi:

Tous les textes, liens et contacts sont dans le Communiqué de presse.