Les objets Verts du Grand Conseil de mars 2018

Dans le cadre de la session du 27 mars 2018, le parlement neuchâtelois devra se positionner sur le postulat Céline VARA (députée Verte) demandant la fin des surcoût faramineux pratiqués sur la tarification des abonnements mensuels de la communauté tarifaire Onde Verte, ainsi que sur la motion Roby TSCHOPP (ancien député Vert) demandant un moratoire sur les véhicules de l’Etat fonctionnant au diesel.

Le gouvernement, quand à lui, devra répondre à 3 interpellations et 1 question Vertes sur les thèmes de la protection animale, l’environnement, la chasse et la santé.

De son côté, la députation Verte ne manquera pas de revenir sur les sujets de l’encadrement de la scolarité obligatoire et des heures d’ouverture des commerces.

A noter, que les Verts sont également à l’origine du dépôt d’un projet de loi PVS-PSN demandant un congé paternité de 20 jours pour les fonctionnaires de l’Etat et d’une motion PVS-PSN-Vert’lib demandant la mise en place d’une monnaie locale cantonale.

Onde Verte, ligne rouge

Céline VARA, députée Verte. Interpellation.

« Payer par avance un abonnement à l’année aux transports publics représente une charge difficile pour certains ménages aux revenus modestes. Ces derniers n’ont parfois pas d’autre choix qu’un paiement par mensualités, représentant un surcoût élevé : 33% de plus pour l’abonnement Onde Verte, contre 5,4% pour l’abonnement général des CFF. Cette injustice doit être corrigée. »

 

Copains comme cochons…

Clarence CHOLLET, députée Verte. Interpellation.

« Des interrogations s’élèvent de plus en plus chez les consommateurs concernant les conditions d’élevage et l’impact environnemental d’exploitations animales toujours plus grandes. Les cas de maltraitance animale révélés dans le canton de Vaud et en Suisse orientale confirment qu’il y a lieu de se questionner sur les contrôles effectués par les cantons. Les autorités neuchâteloises doivent faire preuve d’une transparence exemplaire à ce sujet et se prémunir contre tout risque de conflit d’intérêts. »

 

Rapport sur l’encadrement de la scolarité obligatoire

Niel SMITH, député Vert.

« Un Canton, un espace. Cela sera-t-il réellement le cas demain en ce qui concerne l’école obligatoire ? En 2011, notre parlement a accordé une plus grande autonomie aux communes quant à l’encadrement de leurs écoles obligatoires par la mise en place des cercles scolaires que l’on connaît aujourd’hui. Cela implique que l’Etat n’a plus comme seule influence sur ces derniers que la gestion du nombre d’élèves par classe. N’ouvre-t-il pas ainsi la porte à une scolarité cantonale à plusieurs vitesses ? La gestion des directions des écoles obligatoires n’étant plus de la responsabilité de l’Etat, Les Verts estiment que le postulat peut être classé. Cependant, il est essentiel que le Canton puisse garder une mainmise sur l’organisation générale de sa scolarité obligatoire, afin d’assurer une homogénéité cantonale. »

 

2 motions

  • Roby TSCHOPP, député Vert sup. (démissionaire), reprise par Diego FISCHER, député Vert: Moratoire sur le diesel pour les véhicules de l’Etat.
  • Laurent KAUFMANN, député Vert: Pour une monnaie locale neuchâteloise

 

2 interpellations

  • Richard GIGON, député Vert: Nos beaux pâturages et pâturages boisés, le grand-écart ?
  • Veronika PANTILLON, députée Verte: Réguler ou éradiquer les populations de sanglier ?

 

1 question

  • Diego FISCHER, député Vert: Salaires des médecins à l’HNE – le dernier tabou du dossier des hôpitaux?

 

1 modification de loi

  • Clarence CHOLLET, députée Verte: Pour un congé paternité de 20 jours dans la fonction publique cantonale

 

Tous les textes, liens et contacts sont dans le Communiqué de presse.