Les Verts neuchâtelois ont aussi fait grève 

Elles et ils étaient des milliers à défiler dans les rues neuchâteloises, ce vendredi 14 juin 2019, scandant, d’une seule voix forte et déterminée, leurs revendications féminines. Les Verts neuchâtelois ont bien sûr participé à cette manifestation d’envergure ; le combat contre les inégalités femmes-hommes étant dans l’ADN même de leur parti.

 

15h24. Heure à partir de laquelle les femmes travaillent gratuitement. Et heure choisie ce vendredi 14 juin pour démarrer une grève nationale et historique. Se mêlant à la foule de plusieurs milliers de personnes, femmes comme hommes, les Verts neuchâtelois ont marqué le coup de manière symbolique en formant le signe des femmes tout en tenant une mappemonde en pièces détachées.

Uni-e-s comme une seule femme, les manifestant-e-s ont ensuite défilé pacifiquement tout en scandant leurs revendications et leurs combats : 28 ans après la grève féminine du 14 juin 1991, force est de constater que les inégalités entre hommes et femmes, notamment dans le cadre professionnel, sont toujours d’actualité. La politique fédérale menée ces quatre dernières années est une preuve de l’immobilisme voulu par une majorité patriarcale. La Loi sur l’égalité adoptée par le Parlement fédéral en décembre dernier en est un parfait exemple.

Aujourd’hui, les femmes réclament un salaire égal pour un travail égal, l’amélioration de la conciliation des vies professionnelle et familiale, et que cessent, une fois pour toute, les violences verbales et physiques qu’elles subissent au quotidien !

Lire le communiqué au format PDF