Oui au Bio dans les domaines viticoles et agricoles de la Ville!

Le Conseil général de la Ville de Neuchâtel devra se prononcer lundi 7 mai sur un projet de loi visant un passage au Bio des domaines viticoles et agricoles dont la Commune est propriétaire. Le texte soumis au vote est signé par des élu-e-s des groupes PopVertSol, Verts’libéraux-PDC et PLR.

Les signataires déclarent, dans le développement de leur projet de loi, que « l’heure est venue pour la Ville de Neuchâtel » de rejoindre un mouvement de fond en Suisse et en Europe visant « un système de culture qui protège la biodiversité, la qualité de nos eaux et sols, et notre santé ». Ils soulignent que la population est prête pour ce changement – plus de 2’000 habitants de la ville ayant déjà signé l’initiative fédérale « Pour une Suisse libre de pesticides de synthèse».

En cas d’acceptation du texte, la Ville n’obligera pas les agriculteurs à passer à une production biologique. Elle ne proposera en revanche de nouveau bail qu’à des paysans souhaitant effectuer cette reconversion. Le passage à ce nouveau mode de production n’implique aucune barrière infranchissable pour les bailleurs, car ils bénéficieront des subventions et du soutien de la Confédération. Cette opération rendra même, pour presque tous les produits, leur production plus rentable encore qu’auparavant.

Les signataires ont choisi de proposer un projet de loi, plutôt qu’une demande d’étude, car « les signes et tendances sont évidents ». Il n’y a selon eux nul besoin « de faire des recherches – ou de dépenser des ressources pour démontrer dans un rapport du Conseil communal ce qui est déjà parfaitement connu ». Il s’agit donc pour le législatif communal d’économiser les ressources en temps et en argent de la Ville, et d’envoyer un signal fort et volontariste concernant la santé des habitants, la sécurité alimentaire des futures générations et la qualité des domaines de la Ville.

Le communiqué de presse des Verts de la Ville de Neuchâtel au format PDF

L’ordre du jour du Conseil général de Neuchâtel du lundi 7 mai, projet d’Arrêté et développement aux pages 6 à 9.