Réponse à la consultation relative à la redéfinition des prestations sociales

Cliquez pour télécharger le document principal récapitulant les réponses des Verts, et l’annexe contenant les commentaires.

Commentaire général:

Les Verts saluent le rapport du Conseil d’Etat, qu’ils jugent très positif dans son ensemble. Ils partagent les constats présentés dans ce rapport, tout en regrettant que ce dernier reste cantonné à la seule thématique de l’aide sociale, et ne traite pas de l’action en amont, qui mérite pourtant de constituer le cœur des préoccupations. En particulier, il reste essentiel d’agir pour diminuer le taux de chômage. Intervenir sur les chiffres du chômage se traduirait par une diminution globale du nombre de personnes à l’aide sociale, et permettrait surtout à des personnes qualifiées de sortir de l’aide sociale. Quelques chiffres à titre de rappel : à la fin juillet 2018, il y avait 5812 demandeurs d’emplois dans le canton de Neuchâtel, dont 3962 chômeurs, soit un taux de chômage à 4,8%, contre 2,8% en Suisse. Des milliers de demandeurs d’emplois neuchâtelois ont certainement les qualifications nécessaires pour trouver un emploi. D’ailleurs, 2888 d’entre eux ont plus de 40 ans, et ont donc déjà pour la plupart une longue carrière professionnelle.

Concernant la bascule de la facture sociale, telle que décrite au chapitre 2.3.2. du rapport, Les Verts se détachent de l’esthétique comptable actuelle (60% Etat, 40% Communes) et prônent plutôt une prise en compte de la facture sociale à 100% par le Canton. L’assiette fiscale étant différente dans chacune des communes, une cantonalisation réduirait d’autant les besoins de péréquation, et simplifierait cette dernière. Une telle redistribution assurerait aussi une garantie d’égalité entre les citoyens du canton.