Compte-rendu du Conseil général du 24 juin 2019

Séance du Conseil général sous le signe de l’émotion ce 24 juin 2019, trois jours à peine après les inondations de Dombresson, Villiers et Le Pâquier

Une minute de silence

En ouverture, le discours du président du Conseil général revient sur les événements tragiques survenus à Dombresson, Villiers et au Pâquier. Les intempéries ont causé un décès, des blessé.e.s et de conséquents dégâts matériels. Au vu de cette actualité tragique, une minute de silence est observée. Une modification de l’ordre du jour est ensuite proposée, afin de ne traiter que les points inévitables ou liés aux inondations. Le Conseil communal souhaite, lui, poursuivre selon l’ordre du jour initialement prévu et traiter les questions importantes. La séance est momentanément suspendue et l’ordre du jour modifié est finalement adopté après discussions.

Le point sur les inondations

Après la communication du Conseil communal qui résume les événements liés aux fortes intempéries et énumère les mesures prises par les différents services d’intervention. L’élan de solidarité soulevé par cette catastrophe est relevé. La remise en état des infrastructures prendra plusieurs semaines, voire mois.

Une Verte à la vice-présidence

Après quelques questions, le Conseil général aborde le point suivant, à savoir la nomination du bureau. Les Verts proposent Chloé Douard et celle-ci est élue au poste de vice-présidente du Conseil général. Cédric Senn cède sa place de président à Vincent Martinez.

Comptes adoptés

Au moment de l’examen des comptes 2018, les Verts, par la voix de Laurent Debrot, observent une baisse des recettes fiscales, à hauteur de presque un million de francs par année, alors que la conjoncture est globalement favorable, que le taux de chômage tend à baisser et que la population croît légèrement. La facilité avec laquelle de nombreux contribuables échappent à une taxation efficiente, du fait d’une sous-dotation chronique en personnel au Service des Contributions.

Solidarité

Enfin, le Conseil général, donnant suite à une interpellation, accepte le principe de rétrocéder ses jetons de présence au bénéfice des victimes des intempéries.

Version PDF : Résumé CG 24-06-2019