Stop aux subventions pour les méga-halles d’engraissement !

Dans le cadre de la consultation fédérale relative à la Politique agricole à compter de 2022 (PA22+), les Verts du canton de Neuchâtel (Verts NE) n’ont pas manqué de renouveler leur indignation face à une politique agricole qui subventionne les méga-halles d’engraissement du type de celle de Coffrane. Ils en ont également profité pour lister plusieurs propositions de modifications et d’ajouts, estimant que le projet proposé manque d’objectifs clairs.

Dans leur réponse à la consultation fédérale relative à la Politique agricole à compter de 2022, les Verts NE ont mis l’accent sur la méga-halle d’engraissement de taureaux de Coffrane, la plus grande de Suisse : 700 bêtes entassées dans un hangar sans accès à l’herbe, gavées pendant un an avant d’être abattues. Les Verts NE s’opposent à ce type d’agriculture, et exigent que la Confédération diminue drastiquement les subventions fédérales accordées aux exploitations dont les bovins ne pâturent pas. A leurs yeux, il est inconcevable qu’un programme de financement public censé contribuer au bien-être animal (SRPA) soit largement affecté à des exploitations de ce type.

Les Verts NE ont également proposé l’interdiction pure et simple du génie génétique dans l’agriculture suisse, rejeté par l’opinion publique et défavorisant l’agriculture indigène. Ils ont aussi plaidé pour une suppression des produits phytosanitaires de synthèse et refusé tout investissement dans les infrastructures agricoles ne permettant pas une future reconversion en bio. Selon eux, il est en effet primordial d’aider nos agricultrices et agriculteurs à répondre à la demande croissante de produits de meilleure qualité pour notre santé et notre environnement.

Les Verts NE ont par la même occasion relevé certains points manquants. Par exemple, la simplification de l’accès à la terre, trop chère pour les jeunes désireux de s’installer dans des exploitations à taille humaine. Mais aussi le manque de soutien au maintien de la matière organique dans les sols, réalisable grâce à des procédés agricoles simples, tels que les prairies temporaires. Enfin, ils ont demandé que la promotion des systèmes agro-forestiers, dont l’impact positif sur la biodiversité et la capture du carbone n’est plus à démontrer, soit incluse dans la politique agricole à compter de 2022.

LIENS :

Réponse des Verts NE à la consultation PA22+

Com. presse – Les Verts NE – PA22+

Prise de position des Verts suisses sur la PA22+

Réponse complète des Verts suisses à la consultation PA22+