Un remède aux maux hospitaliers récurrents de notre canton

Les Verts se félicitent du projet de Réseau hospitalier neuchâtelois (RHNE) présenté par la Commission Santé. Ils espèrent qu’il sera un remède aux maux hospitaliers récurrents de notre canton. Leur soutien à ce projet de loi est total, massif et unanime. Ils ne proposeront aucun amendement susceptible de le faire échouer ou de l’exposer aux vents mauvais qui semblent s’être levés du côté de certains cadres de l’HNE.

Pour les Verts, le projet de Réseau hospitalier neuchâtelois (RHNE) présenté par la Commission Santé préserve l’essentiel. En effet, le canton garde une certaine mainmise sur le RHNE tout en augmentant son contrôle financier sur les prestations attendues. Les aspects sécuritaires, médicaux, de soins, de formation et d’organisation mis en place progressivement et à satisfaction par HNe sont globalement conservés. Les Verts saluent également la solution financière proposée par le Conseil d’Etat pour renflouer le RHNE. Enfin, les dérives liées à une gouvernance unique ultracentralisatrice qui ignorerait les sentiments et aspirations d’une large part de la population devraient désormais être évitées. Selon Patrick Herrmann, président des Verts neuchâtelois, « autonomie et complémentarité, les 2 maîtres-mots de l’initiative, sont déclinés presque idéalement dans ce projet en dépit de leur contradiction apparente. »

Les Verts attendent des futures instances dirigeantes du RHNE qu’elles respectent dans leurs choix futurs les limites voulues par l’initiative et la population. Ils en profitent pour rappeler leurs principales exigences :

  • La mise à niveau des infrastructures et des bâtiments du site de La Chaux-de-Fonds ainsi que le rééquilibrage des missions ;
  • L’utilisation du corps médical sur les deux sites en fonction de la transversalité voulue par les médecins eux-mêmes ;
  • L’exploitation rationnelle d’une salle d’opération 24h/24 dans le Haut du canton ;
  • La nomination rapide d’un nouveau Conseil d’administration dans la mesure où la crédibilité politique de l’actuel a disparu et fait du tort à l’institution.

A noter que la nouvelle loi et l’organisation proposées ont largement intégré les revendications des médecins et des cadres. C’est pourquoi les Verts estiment que, si la mise à disposition de leurs talents est appréciée à sa juste valeur, ce n’est pas à eux seuls de décider de la manière dont les moyens que leur confient les autorités et les citoyens doivent être dépensés.

Les Verts sont persuadés qu’avec la qualité qui caractérise toutes celles et ceux qui contribuent professionnellement au RHNE, il sera possible de restaurer rapidement la réputation qui a été naguère celle des hôpitaux de Neuchâtel et de La Chaux-de-Fonds, même si les conditions financières de notre canton ne permettent pas de rêver à un hôpital universitaire.

Communiqué de presse au format PDF : 20190216 Com. presse Verts – HNE