Votations fédérales du 25 novembre : des résultats en demi-teinte

Les Verts neuchâtelois se réjouissent du refus net du texte UDC « Pour l’auto- détermination », qui constitue une victoire sur le terrain du respect des droits humains. Ces derniers se voient par contre bafoués par l’approbation de la nouvelle Loi sur la surveillance des assuré-e-s, que le parti écologiste juge dangereuse et excessive. Les Verts neuchâtelois regrettent enfin que l’initiative sur les vaches à cornes n’ait pas passé la rampe, tout en formulant l’espoir que la population prenne à l’avenir plus à cœur la thématique du bien-être animal et de la dignité des animaux.

L’initiative « Pour l’auto-détermination » balayée !

Le droit suisse doit-il primer sur son pendant international ? NON ! Le peuple suisse a été clair en ce dimanche 25 novembre. L’initiative UDC qualifiée « d’anti-droits humains » a été largement balayée par une grande majorité des votant-e-s. Dans le canton de Neuchâtel, 77,36 % de la population a rejeté ce texte d’une dangerosité rare pour notre démocratie et nos droits fondamentaux. Les Verts neuchâtelois saluent ces résultats sortis des urnes, preuve du bon sens des citoyen-n-e-s neuchâtelois-e-s et helvétiques.

Souriez, vous serez filmés !

Les Verts neuchâtelois sont particulièrement choqués par l’acceptation, ce jour, de la modification de Loi fédérale sur la surveillance des assuré-e-s. Les détectives d’une assurance auront désormais tout pouvoir, ou presque, afin d’identifier d’éventuel-e-s fraudeuses/eurs de ces assurances quitte à pousser la surveillance à l’extrême et à violer la sphère privée de tout quidam. Le parti écologiste estime que la lutte contre les fraudes est un juste combat, mais que les armes données aux assureurs par cette nouvelle loi sont disproportionnées.

Une occasion ratée pour la dignité des animaux

Les Verts neuchâtelois regrettent le refus de l’initiative sur les vaches à cornes. La Suisse laisse ainsi passer l’occasion de renforcer la protection des animaux par un système incitatif raisonnable. La campagne a néanmoins montré que la population semble de plus en plus préoccupée par les conditions de détention et de vie des animaux. Il s’agit désormais de ne pas relâcher nos efforts dans le domaine du respect du bien-être animal, condition nécessaire pour une agriculture saine et durable. Les Verts s’engageront, au niveau national, dans le cadre de la PA22+ pour que le bien-être animal soit encouragé et que les paysannes et les paysans soient correctement indemnisé-e-s pour un traitement particulièrement respectueux des animaux.

Neuchâtel, le 25 novembre 2018

Lire le communiqué au format pdf.