Votations fédérales du 4 mars: une victoire pour notre système démocratique!

Les Verts neuchâtelois sont ravis des résultats sortis des urnes en ce dimanche de votations. Le NON à l’initiative No Billag, balayée par une large majorité, est un signal positif en faveur d’une information régionale de qualité garante d’un système démocratique qui nous est cher. L’acceptation de l’Arrêté fédéral concernant le Nouveau régime financier 2021 est également à saluer.

Après des mois de campagne, parfois sous haute tension, le soulagement s’impose aujourd’hui. Les citoyennes et citoyens ont bien compris les enjeux liés à la votation sur l’initiative No Billag. En disant NON à ce texte aussi trompeur qu’extrême, elles/ils témoignent d’un soutien sans failles à leurs médias audiovisuels régionaux, véritables sources d’informations locales, de qualité et accessibles à tout-e-s. En continuant de percevoir une partie des revenus de la redevance, radios et télévisions seront en mesure de perpétuer leur mission première : être les relais objectifs de notre vie institutionnelle, politique, culturelle et sportive. Notre système démocratique ainsi que notre cohésion cantonale, parfois bancale, ne se voient donc pas mis au pilori par la suppression de la redevance.

L’initiative No Billag a eu au moins le mérite de soulever le débat sur le service public audiovisuel à l’heure où les médias connaissent une profonde mutation. Il conviendra désormais de se pencher sur l’organisation de l’entreprise SSR, principale bénéficiaire du revenu de la redevance. Une discussion rendue possible grâce au refus dans les urnes de l’initiative No Billag.

Enfin, les Verts neuchâtelois saluent l’acceptation dans les urnes de l’Arrêté fédéral concernant le Nouveau régime financier 2021. La Confédération a désormais la garantie de continuer à percevoir, pour une durée limitée dans le temps, l’impôt fédéral direct ainsi que la TVA. Taxer les produits consommés va dans le sens des valeurs défendues par le parti écologiste qui mène depuis longtemps une réflexion sur la revalorisation des biens plutôt que leur consommation tous azimuts.

Lire le communiqué au format PDF