Votations fédérales du 7 mars 2021: Jean qui rit, Jean qui pleure

Les Vert-e-s neuchâtelois-e-s prennent connaissance avec un sentiment mitigé des résultats sortis des urnes en ce dimanche de votations fédérales. À leur grand regret, l’initiative pour l’interdiction de se dissimuler le visage a été acceptée par une petite majorité des votant-e-s à l’instar de l’accord de libre-échange entre l’AELE et l’Indonésie. Seule consolation : le refus clair de la loi sur les services d’identification électronique.

A-t-on le droit de dire aux femmes ce qu’elles peuvent porter ou non ? A cette question, les citoyennes et citoyens de notre pays ont répondu par l’affirmative. L’initiative pour l’interdiction de se dissimuler le visage, dont l’objectif à peine voilé était d’interdire à la gent féminine de porter la burka n’a pas sa place dans la Constitution suisse. Les Vert-e-s neuchâtelois-e-s persistent et signent en ce sens. Les arguments sécuritaires mêlés à ceux prônant le respect des femmes, scandés par les initiant-e-s, ont donc fait mouche alors même que les femmes portant le voile intégral sur notre territoire se comptent sur les doigts de 12 mains et qu’elles seront désormais certainement contraintes de rester à leur domicile car non autorisées à se vêtir comme elles le souhaitent. En matière d’égalité femme-homme on a vu mieux ! Ce dimanche, la peur et l’ignorance ont pris le pas sur la tolérance vis-à-vis d’une minorité rendue, par certains groupes politiques, responsable des pires maux de la terre…

Les Vert-e-s neuchâtelois-e-s déplorent également l’acceptation de justesse de l’accord de libre-échange entre l’AELE et l’Indonésie. Ils/elles se félicitent par contre de son rejet catégorique au niveau cantonal par 60% de l’électorat et relèvent que sans l’argument fallacieux des critères de durabilité cet accord aurait probablement été refusé au niveau national. Qui dit expansion du commerce international dit de facto augmentation de la pollution de l’air, résultat d’une intensification des échanges via transport maritime et aérien. Ce traité met également directement en péril la forêt tropicale et sa population tant humaine qu’animale. L’année qui vient de s’écouler nous a montré l’importance et la satisfaction de consommer local. Toujours plus loin, toujours plus vite ? Les conséquences se mesurent déjà et l’accord de libre-échange accepté ce jour ne fera que les accentuer. Les Vert-e-s poursuivront donc leur opposition aux accords de libre-échange, en particulier ceux avec le Mercosur et les États-Unis.

Enfin, les Vert-e-s neuchâtelois-e-s sont soulagé-e-s par le refus, ce jour, de la modification de la loi sur les services d’identification électronique. Confier l’identification numérique de sa population à une entreprise privée, dont la fiabilité reste encore à démontrer, est effectivement un pari que les votant-e-s ne souhaitent pas prendre. Mandat est donc donné à nos autorités fédérales de nous concocter une e-ID sûre et fonctionnelle !

Les Vert-e-s neuchâtelois-e-s se réjouissent des excellents résultats de leurs collègues de parti dans les cantons de Fribourg, Genève, Valais et Vaud. Ils félicitent en particulier Fabienne Fischer pour son excellent résultat lors de l’élection partielle du Conseil d’État genevois, et lui souhaitent plein succès à l’occasion du 2e tour.

Lire le communiqué au format PDF