Pour un engagement concret en faveur du climat et de la sortie de l’énergie nucléaire.

8.1   Sortir des énergies fossiles

Créer le service cantonal de la protection du climat chargé de la mise en œuvre du plan climat.

Mettre en place des mesures incitatives (prix, subventions) ou contraignantes (lois et règlements) pour éviter les chauffages à gaz et mazout dans les nouveaux bâtiments et accélérer leur remplacement par des énergies renouvelables dans les bâtiments existants.

Mettre en place des mesures de communication pour inciter les propriétaires de bâtiments chauffés au gaz ou au mazout à passer aux énergies renouvelables lors du prochain remplacement de chaudière.

Mettre en place des planifications énergétiques ambitieuses à l’échelle du canton et des communes en favorisant les réseaux de chaleur à distance alimentés par des énergies renouvelables et des rejets thermiques ainsi que les énergies renouvelables décentralisées.

Réduire les dépenses pour les énergies fossiles et ainsi renforcer la situation économique de notre région.

Promouvoir un parc de véhicules cantonal neutre en carbone et réduire l’impact social et environnemental du cycle de vie des batteries électriques

Soutenir la mise en place des systèmes de chauffage des bâtiments renouvelables, neutres en carbones et efficaces, tels que les pompes à chaleur, le bois, le solaire thermique et le chauffage à distance.

Créer des postes de délégué-e-s à l’énergie au niveau régional partagés entre plusieurs communes. Les économies réalisées, notamment sur la facture énergétique des bâtiments et une incitation cantonale permettront de financer ce poste.

8.2   Sobriété énergétique

L’énergie la plus écologique est l’énergie qui n’est pas consommée.

Exploiter l’énorme potentiel d’économies d’énergie (électricité, chaleur, carburants) disponible.

Interdire les rabais financiers pour les gros consommateurs d’énergie.

Introduire une tarification progressive de l’énergie.

Éteindre l’éclairage public au cœur de la nuit, et réduire ses besoins en électricité en baissant l’intensité lumineuse et en assainissant le réseau.

Repenser la mobilité et l’aménagement du territoire de façon responsable afin de favoriser les déplacements courts et privilégier la mobilité douce, les transports publics, le co-voiturage ou encore l’auto-partage.

Interdire la publicité sur l’espace public autre que pour la culture, le sport et la promotion de la santé.

Promouvoir les bonnes pratiques dans l’usage de l’informatique : limiter le recours au streaming, vider sa boîte mail, utiliser des stockages de données locaux, ne pas laisser plusieurs fenêtres ouvertes etc.

Promouvoir un droit à la non-connexion.

8.3   Efficacité énergétique

Systématiser et accélérer l’assainissement énergétique des bâtiments (privés et publics) au moyen d’incitations positives.

Mettre en place des plans d’assainissement communaux.

Soutenir les privés dans la transition énergétique via le fond communal de l’énergie et l’augmentation des moyens financiers cantonaux mis à leur disposition.

Introduire des mesures incitatives pour orienter l’achat de produits électroménagers ayant la meilleure efficacité énergétique. Ces mesures doivent toucher aussi bien les locataires que les propriétaires avec une surcharge administrative limitée.

Développer la fibre optique et ses alternatives efficaces permettant une offre universelle d’accès à internet pour une consommation d’énergie minimale.

Veiller à la récupération de la chaleur émise lors de la production de froid (climatiseurs, réfrigérateurs et congélateurs industriels et commerciaux, en particulier climatiseurs des centres informatiques et salles de serveurs).

8.4   Développement des énergies renouvelables

Accélérer la transition énergétique en favorisant les énergies renouvelables.

Doubler les fonds à disposition du fonds cantonal d’énergie afin de soutenir de façon efficace et équitable les investissements nécessaires des propriétaires.

Demander aux autorités cantonales et communales de se fournir exclusivement en énergie renouvelable et de prendre les mesures nécessaires au développement de sources d’approvisionnement locales et durables, dans le but d’atteindre l’indépendance énergétique.

Augmenter la production d’énergies renouvelables via la promotion du chauffage à distance issu de la valorisation des déchets et de bois local, ainsi que le développement massif de l’énergie solaire PV et thermique et l’exploitation du bois local pour la fabrication de pellets.

Investir dans la production d’énergie locale.

Systématiser l’installation de panneaux photovoltaïques sur tous les toits et parkings qu’ils soient privés ou publics et, à terme, sur les façades des bâtiments.

Développer les circuits courts et l’autoproduction d’énergie : produire de l’énergie via des panneaux solaires sur le toit, les façades ou la place de parc, stocker l’énergie non utilisée dans la batterie de la voiture, utiliser l’énergie stockée la nuit.

8.5   Ressources et énergie grise

Mettre sur pied une campagne d’information et de sensibilisation aux bonnes pratiques pour économiser l’énergie.

Privilégier les constructions en bois local, plutôt qu’en ciment ou en métal.

Valoriser la qualité et durabilité des produits et combattre l’obsolescence programmée.

Utiliser des matériaux recyclables et locaux, par opposition aux matériaux d’origines fossiles, facilement inflammables et difficilement recyclables.

Prendre en compte l’ensemble du cycle de vie de tout objet, y compris les impacts environnementaux et l’énergie grise nécessaire à l’extraction de ses matières premières, sa transformation, sa fabrication, son emballage, son transport, sa phase d’utilisation, son entretien, son recyclage et enfin son élimination.

Publier la liste des lieux où les objets peuvent être réparés et inciter les communes à mettre en place des lieux d’échange d’objets encore utilisables, (p.ex. dans les déchetteries)

Réduire drastiquement la production de plastique (suremballage, suppression des plastiques à usage unique, …).

Interdire les contenants à usage unique pour la vente à l’emportée et lors des manifestations publiques.

Mettre en place des filières locales efficaces de récolte, de tris et de recyclage des déchets.