Pour un meilleur fonctionnement des institutions et une meilleure cohésion cantonale.

10.1  Améliorer la communication et la transparence entre l’État et les citoyennes et les citoyens

Élection après élection, votation après votation, le constat est le même : les taux de participation restent très bas. Les jeunes et les étrangers sont ceux qui participent le moins aux processus de décisions politiques. Les autorités doivent s’interroger sur les raisons de cette défection, revoir la manière dont elles communiquent et les outils qu’elles utilisent pour le faire. Les Verts estiment que c’est en étant au plus proche des citoyennes et des citoyens que le fonctionnement de l’État sera le plus transparent et le plus facile à comprendre. Pour ce faire, l’État doit mettre en place des mesures concrètes telles que la promotion de la transparence, l’accessibilité publique aux rapports annuels de gestion des services étatiques, du parlement des jeunes auprès des apprentis ou encore l’élaboration systématique de libellés simplifiés, en plus des termes légaux techniques, sur les documents officiels utilisés par la population.

10.2  Simplifier les démarches administratives des citoyennes et des citoyens et des entreprises avec l’État

Dans de nombreux domaines, les démarches administratives peuvent être simplifiées. Les formulaires aux informations redondantes, par exemple pour obtenir des subsides d’assurance-maladie ou une bourse d’étude, doivent être limités au minimum. Le guichet unique simplifie certaines démarches, il ne doit toutefois pas mener à une administration à deux vitesses. Les personnes n’ayant pas accès à cet outil ou à internet doivent donc toujours pouvoir effectuer toutes les tâches de manière aisée. De plus, l’accélération des procédures ne passent pas uniquement par la simplification des démarches, mais aussi par l’engagement de personnel pour répondre aux demandes.

10.3  Encourager la médiation comme première mesure dans la résolution de conflits

La médiation doit absolument être encouragée dans tous les domaines (droit civil, administratif et pénal). Un arrangement qui ressort d’une médiation a l’avantage d’être accepté par les parties, puisqu’elles y ont contribué ensemble. La médiation est efficace, rapide et moins coûteuse que la procédure judiciaire et offre l’avantage de décharger les tribunaux.

10.4  Limiter les externalisations de services

Depuis quelques années, l’externalisation de services de l’État est de plus en plus forte, avec le fantasme d’en améliorer l’efficacité. Toutes les expériences ont montré qu’il fallait être prudent et donner aux nouvelles structures les moyens financiers pour s’adapter à leur “indépendance”. Il est également important d’évaluer le mode de gouvernance de ces entités, et redonner au politique le pouvoir d’influencer la conduite stratégique.

10.5  Améliorer la lisibilité des comptes en adaptant le dispositif de maîtrise des finances

Le dispositif de maîtrise des finances tel qu’il a été révisé en 2019 n’est pas transparent. Il oblige l’État a présenté un compte de résultat bénéficiaire pour amortir un découvert et le transformer en dette nette. Il donne à la population l’illusion que l’État est sain alors que son endettement se creuse. Toutefois, les Verts soulignent que ce système favorise mieux les investissements et le maintien de la valeur des patrimoines financiers et administratifs.

10.6  Respecter l’équilibre des régions

Les Verts ont été à la base de la création de la commission consultative sur la cohésion cantonale après le dépôt d’une proposition d’États généraux sur le sujet. Ils sont attachés à une prise en compte de l’intérêt de l’ensemble de la population neuchâteloise, dans le respect de la diversité et de la complémentarité des régions.

Cependant, force est de constater que la population la plus pauvre et la plus vulnérable se trouve insidieusement encouragée à s’établir dans les montagnes sous prétexte que les loyers y sont meilleur marché, créant ainsi une différence socio-économique délétère entre les communes et les régions de notre canton. C’est pourquoi, les Verts exigent de l’État la mise en place rapide des États généraux de la cohésion sociale, ouverts à toute la population.

10.7  Solidarité entre les communes

En plus des frontalières et frontaliers, il y a actuellement dans le canton de Neuchâtel plusieurs milliers de pendulaires. Ceux-ci paient la totalité de leurs impôts dans la commune où ils sont domiciliés. Les communes du lieu de travail n’en retirent aucun bénéfice, ce qui provoque d’importantes disparités régionales. Dans le cadre de la péréquation financière cantonale, les Verts rappelleront au Conseil d’État de tenir compte de cet élément, invitant au respect de l’article 5 de la Constitution cantonale qui souligne que l’État doit veiller à l’équilibre entre les régions.